Performances de la race bovine Créole (d’après données INRA et CIRAD, 1980-2003)

Comparatif qualitatif par race

Description des performances du Créole

Créole

Européen

Croisé

Performances de reproduction
Facilité de mise-bas

+++

+

++

Aucune assistance vétérinaire à la mise-bas. La vache Créole se reproduit en moyenne jusqu’à 12 ans (maximum 20 ans). La vache Créole peut perdre jusqu’à 30% de son poids, sans incidence sur la fertilité

(Naves, 2003)

Longévité de carrière

+++

++

++

Fertilité

+++

++

++

Résistance au parasitisme interne
Strongle

+++

++

++

Même si divers facteurs expliquent les infestations (pluviométrie, stade physiologique, etc.), la race bovine Créole présente une plus grande résistance au parasitisme interne (Esterre et Maitre, 1985)
Coccidie

+++

++

++

Résistance au parasitisme externe
Tiques

+++

+

++

Le bovin Créole présente une résistance aux tiques (boophilus micriphilus et amblyomma variegatum) et maladies associées (cowdriose, dermathophilose, etc.)(Barré et al. 1997)
Maladies associées

+++

+

++

Adaptation aux conditions de milieu tropical
Résistance à la chaleur

+++

+

++

Le bovin Créole résiste à la chaleur, sans incidence sur ses capacités d’ingestion et de reproduction. Il valorise très bien les fourrages tropicaux, pourtant peu digestes du fait de leur teneur élevée en fibre. La complémentation n’est pas obligatoire.(Naves, 2003)
Valorisation des fourrages tropicaux

+++

+

++

Performances d’engraissement
Au sevrage

+

+++

+++

Les poids différent entre bovins Créoles et croisés :- en poids vif au sevrage vers 7-8 mois : 147 kg en moyenne pour le Créole contre 180 kg pour les croisés

– en poids carcasse moyen, une différence de l’ordre de 20% au profit des croisés, vers l’âge de 18-24 mois (Naves, 2003 et 2014)

A partir du sevrage

+

+++

+++

+++ : très bon ++ : moyen + : faible